Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

Mes Voeux pour 2022.

                    La Cathédrale Sainte Cécile d'Albi, peinte par Maryse Granier 

 

Le 30 décembre 2019, les réseaux sociaux chinois faisaient état pour la première fois, d'une information concernant l'apparition d'un virus à Wuhan.

Deux ans après, si le monde lutte toujours contre la propagation du virus qui reçut le nom de Covid-19, si plus de six millions de décès ont été comptabilisés au niveau planétaire, on ne connait toujours pas l'origine de la contamination.

S'agirait-il d'une transmission animale, d'un accident de laboratoire, d'un acte malveillant ? Les autorités chinoises ont manifesté peu d'enthousiasme pour permettre à la commission d'enquête envoyée sur place par l'OMS de pouvoir, en toute transparence, remplir sa mission.

Le risque est grand de ne jamais connaître l'origine de la diffusion du Sars-CoV-2.

Ce jeudi 30 décembre 2021 seules quelques certitudes peuvent être dégagées.

La première, il s'agit d'un virus dont les différents variants apparus en deux ans, se jouent des vaccins mis au point. Cette fin d'année correspond au premier anniversaire du début de la campagne de vaccination dans le pays. Souvenez-vous, Mauricette vaccinée dans un hôpital à Sevran, c'était le 27 décembre 2020. On nous avait assuré qu'avec la vaccination, le virus serait vaincu. Il fallait pour cela que le pays atteigne l'immunité collective. Alors que la France atteint un taux de 90 % d'adultes vaccinés, bien au-delà du chiffre alors avancé, le variant Omicron apparu il y a à peine un mois, rebat totalement les cartes.

Autre certitude, que l'expérience acquise nous a apportée : la pandémie ne pourra être vaincue qu'au niveau planétaire quelque soit le taux de vaccination de tel ou tel continent. Alors qu'il suffit de quelques heures de vol pour changer d'hémisphère, la solution ne peut être que globale. Or, on est très loin d'une immunité collective planétaire. La France s'honore à être le troisième pays au monde à avoir fourni le plus de doses aux pays qui ne peuvent assurer le financement d'achats en quantités suffisantes. Il n'empêche, nous sommes loin du compte pour que la vaccination puisse être administrée à l'ensemble de la population. Alors que le monde occidental commence à réfléchir à la quatrième dose, l'immunité collective au niveau de la planète nécessitera encore un peu de patience.

Troisième certitude qui, elle, pousse à l'optimisme : en un an, grâce aux campagnes de vaccination et à la discipline dont nous avons fait preuve, la dangerosité du virus a fortement baissé. A ce jour, alors que le pays compte plus de 123 000 décès-covid cumulés sur deux ans, la létalité du virus a significativement diminué.. A l'heure actuelle, 8 lits sur 10 occupés par les malades du covid dans les établissements hospitaliers, concernent des personnes non vaccinées. Il en va de même dans les services de réanimation. Chez nous, ce sont les 5 millions d'adultes non vaccinés qui courent actuellement les risques les plus importants. Des chiffres qui se passent de tout commentaire...

Dans ce contexte, quelles sont les perspectives pour 2022 ? Avec beaucoup d'humilité, je souhaiterai que l'année qui se présente, nous fasse avancer vers plus de tolérance, d'écoute de l'autre, de prise de conscience de l'interdépendance de l'espèce humaine et de la nécessaire solidarité que cela suppose.

Concernant ce blog, mon dernier billet remonte au 24 novembre dernier. J'ai voulu reprendre ma respiration après avoir publié plus de 250 textes soit un rythme d'environ un par semaine. J'en ai aussi profité pour préparer un recueil de quelques uns des articles publiés depuis maintenant, plus de quatre ans. Mais nous en reparlerons.

Beaucoup d'entre vous m'ont signalé que la publicité diffusée ne facilite pas la lecture des billets publiés mais tout au contraire, la complique sérieusement. Pour ceux qui ont un compte FB, vous pouvez accéder au mien qui est public (Jean-José Colomès) et vous aurez accès, sans pub, à l'ensemble des articles depuis la création du blog.

En tout état de cause, dans le courrier vous informant de la publication d'un billet, je mettrai en PJ le texte sans les photos qui l'illustrent. Vous pourrez ainsi, si vous le souhaitez, y accéder directement.

Alors, une grande bouffée d'optimisme et franchissons ensemble et déterminés le cap de 2022 !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article