Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

« Sécurité, Anxiété, Responsabilité », la nouvelle devise de la République ?

                         A la Une du Monde, le 9 avril 2020.

Sur le fronton des 35 000 mairies françaises, on ne verra certainement pas cette devise remplacer le triptyque « Liberté- Egalité- Fraternité » auquel l'immense majorité des français se réfère.

Il n'empêche, dans le système des valeurs qui nous gouverne, la sécurité se taille en ces temps de pandémie, la première place au sein d'une population gagnée par l'anxiété. Ceci, même si on jure les grands dieux que dès la fin de la crise, nous reviendrons à un fonctionnement plus normal de nos institutions. Il est toutefois important que dans ce contexte, chacun d'entre nous fasse preuve de responsabilité.

Concernant la Liberté, dès à présent, celle-ci a été mise à mal dans nombre de secteurs. Et je n'évoque pas la liberté fondamentale de déplacement que la mesure de confinement a sérieusement restreinte. En présence d'un virus qui paraît hautement contagieux, le confinement des français a constitué la mesure la plus efficace... en l'absence de masques et de tests à disposition en nombre suffisant pour l'ensemble de la population.

En matière de Justice, voir des audiences de comparution immédiate (maintenues car classées « contentieux essentiels » par le Ministère de la Justice) se dérouler en l'absence d'avocats avec des prévenus qui encourent de lourdes peines d'emprisonnement, questionne au-delà du juriste, tout citoyen.

Il en est de même, concernant la durée maximale d'une détention provisoire portée de deux à quatre mois par l'ordonnance du 25 mars dernier, prise dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire. Cette mesure est difficilement compréhensible alors que tout indique que dans les lieux de privation de liberté, l'épidémie de Covid 19, en raison de la promiscuité régnante, se répand à grande vitesse.

En contrepoint, au plan national, quelques huit mille détenus en fin de peine ont été libérés afin de désengorger les prisons dans une situation sanitaire catastrophique.

Il n'empêche que des accommodements pris avec le code de procédure pénale dans un contexte exceptionnel, pourraient demain tenter ceux qui ne verraient qu'avantages à les introduire dans le droit commun.

A l'approche d'un "déconfinement" même partiel, le débat porte sur les mesures qui devront obligatoirement accompagner les décisions qui seront prises. S'il en est qui ne posent pas problème et qui sont même hautement souhaitables telles que le port du masque ou la réalisation préalable d'un test fiable, d'autres interrogent d'avantage.

Ainsi, évoque-t-on le traçage numérique de la population par des données fournies par nos téléphones portables. L'on pourrait grâce à une application facile à mettre en œuvre, vérifier la circulation du virus et en conséquence, prévenir sa diffusion par des personnes porteuses du Covid-19 à des individus « sains ».

Si le procédé a été massivement employé en Chine de manière coercitive et dans d'autres pays asiatiques peu regardants en matière de libertés individuelles (Singapour par exemple), le projet européen car c'est à ce niveau que la réflexion est en cours, permettrait d'identifier qui a côtoyé qui, par la détection des téléphones situés à proximité. Ainsi la personne « saine » qui en a côtoyé une infectée par le virus, serait identifiée, testée, confinée si nécessaire et éventuellement traitée.

Il semble que les sondages fassent apparaître un taux d'acceptation élevé pour la mise en place d'un tel dispositif. Rien d'étonnant à ce que dans une situation aussi exceptionnelle, nous préférions restreindre nos libertés publiques pour accroître notre sécurité.

Toutefois, la mise en œuvre d'une telle mesure est susceptible d'ouvrir la porte, pour ceux qui y consentiraient, à une atteinte grave à leurs données personnelles. On voit l'usage qui pourrait en être fait dans la surveillance des individus ou dans le cadre de la commercialisation, à leur insu, des dites données.

Ces mesures nécessitent préalablement à leur mise en place, un dispositif contraignant sur le plan juridique. Il devra prévoir notamment, la stricte limitation dans le temps de ce mode d'identification, l'indispensable consentement de toute personne soumise à ce type de détection, enfin, que les représentants de la nation puissent avoir à se prononcer. Ils auraient ainsi à valider la mise en place des barrières permettant d'éviter que le dispositif ne porte atteinte au principe de protection des données individuelles.

Si comme on le voit des garde-fous sont indispensables pour la protection des libertés publiques, l'Egalité est sérieusement mise à mal par la crise, en particulier en matière sociale.

Certes, le gouvernement a pris des mesures fortes qui auront un coût certain en matière d'indemnisation du « chômage partiel » puisque les millions de travailleurs qui ne peuvent occuper leur poste, perçoivent 84 % net de leur rémunération sans mettre pour autant en danger la trésorerie de l'entreprise qui les emploie.

Il n'empêche que de la même façon que c'est « à la fin de la foire qu'on compte les bouses » pour reprendre l'expression de l'ancien Président Jacques Chirac, ce sera à la fin de la crise, que l'on pourra mesurer ses ravages sur l'emploi. Nous pourrions alors constater que la précarité et la pauvreté ont largement fait tache d'huile.

Un collectif d'économistes et d'universitaires parmi lesquels Thomas Piketty, proposent « de mettre à contribution les gagnants de la mondialisation d'hier pour donner une chance aux générations futures ». Un effort des plus hauts revenus couplé à un vaste programme d'investissement public permettrait selon ces économistes, « de construire le monde d'après » grâce à une plus grande justice fiscale.

Dans d'autres pays n'ayant pas notre système de protection sociale, les dégâts se révéleront bien plus importants. Je pense par exemple à la première puissance mondiale, les Etats-Unis de monsieur Trump...

Il n'y aurait nul étonnement à voir resurgir là où on ne les attendait pas, des émeutes de la faim...

D'autres continents, en premier lieu l'Afrique mais aussi certains pays d'Amérique latine, risquent de cumuler tous les handicaps : Promiscuité et contamination généralisée pendant la pandémie, effondrement de toutes les structures d'Etat et associatives à la sortie de la crise. Avec, comme premières victimes, les plus déshérités.

Enfin, concernant la Fraternité, si le secteur hospitalier a montré combien ce troisième pilier de nos institutions a du sens, certains comportements suscitent plus que la désapprobation, la révolte.

Dans les structures hospitalières, dans les Ehpad, dans le secteur privé, nombre d'intervenants, de la femme de salle au chef de service, font preuve d'un sens de l'abnégation et d'un courage qui imposent l'admiration.

Que dire par contre de tous ceux qui sont partis se confiner dans leurs maisons de campagne, loin de leurs lieux de résidence ; que dire de tous ceux qui bravant les interdits, se regroupent pour festoyer alors qu'au même moment des soignants exposent leur vie dans les hôpitaux ?

Que dire enfin du comportement de ceux qui, ayant abandonné tout sens de responsabilité et toute notion d'hygiène, se débarrassent de leurs gants ou de leurs masques sur la voie publique comme on le constate malheureusement dans nos cités ? Quelle considération peuvent-ils avoir pour les agents communaux qui passeront après eux ? Pour tous ceux qui luttent jusqu'à la limite de leurs capacités pour sauver des vies ?

Le monde de demain nécessitera solidarité, respect de l'autre, humilité. Il impliquera une révision profonde de la hiérarchie sociale et de la considération à l'égard de professions qui auront montré combien elles sont indispensables à notre vivre ensemble.

Lequel du trader ou de l'aide soignant(e) est le plus utile à la vie sociale ?

Ce sera ni plus ni moins, un monde à reconstruire.

La devise de notre République restera celle que l'on nous a apprise dans nos années de maternelle.

La sécurité retrouvera dans nos institutions la place qu'elle n'aurait jamais dû quitter pour devenir aujourd'hui, la préoccupation essentielle de beaucoup d'entre nous.

Quant à l'anxiété, elle disparaîtra progressivement, à mesure que l'esprit de responsabilité nous permettra de gagner la  « guerre » que nous menons.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Retour Affectif 7 jours 03/11/2020 10:49

Voyance et Retour Affectif Rapide


GRAND MAITRE DU RETOUR AFFECTIF

Bonjour Mme, Mr
Moi je me nomme Grand voyant marabout said ce qui signifie la solution a vos problème dans 7 jour, Je suis grand maître said du retour affectif , héréditaire de mon père très puissant donc pas de soucis à ce faire, voici un peux ce que je fais comme travaille de rituels:


Retour Affectif Rapide dans 7 jours
Rituel pour devenir attirant(e)
Rituel pour reprendre avec son ex
Rituel pour en finir avec l'infidélité
Rituel pour stopper la jalousie
Rituel pour éloigner les rivales (ou rivaux)
Rituel contre la jalousie matérielle
Rituel pour stopper la malchance
Rituel pour attirer l'argent
Rituel pour réussir son avenir amoureux

Si vous, voulez vous faire aimer ou si votre ami vous a quitté je peux le ou la faire revenir dans 7 jours. Il, elle va courir derrière vous comme un chien derrière son maître. Amour durable. chance aux jeux, dés envoûtement, fidélité,
Impuissance sexuelle, maladie inconnue, même cas désespérés. , travail
Efficace et rapide.

100% de réussite garanti. Ne restez pas dans l'angoisse, il n'y a pas de
Problème sans solution. je suis le seule a par dieu a trouver une solution à tous vos problèmes car si je commence ce travaille je pense bien que votre marie vous reviendra et vous serez unis pour le reste de votre vie si vous le désirez bien
Mme ne vous faite plus de soucis car vous venez de trouvez la solution a ce problème alors n’hésiter pas a me contacter
Pour ses rituels je dispose plusieurs sortes de vaudou et plusieurs maniérés de procéder

Si vous utilisez une de mes Rituel vous trouverez la satisfaction dans 7 jours au plus.

PS/ les résultats sont garantie à 100% avec une durée de 7 jours ni plus ni moin .

NB/ Quelques soit la durée dont votre amour ou l'homme de votre vie vous a quitté il reviendra à coup sûr dans 7 jours ou votre femme . Quelques soit la personne concerné dans moin de 7 jours il ou elle s'inclinera sous votre charme et vous aurez le parfait contrôle sur lui .

Donc pour le moment je ne veux rien prends d'abord pour le travaille, car c'est après la satisfactions que vous aurez a me donnez ce que votre cœur désire comme récompense.

Voici mes coordonnées.

mail: marabout.said@hotmail.fr

MERCI

chantal 11/04/2020 15:36

Réflexions au gré de quelques citations prémonitoires ....

" Nous abordons le 21ème siècle avec des pouvoirs de démiurges et des instincts de primates..."
ou :
" Chaque siècle a son moyen âge..."
Courage , résistons !!!

Jean COLOMES 11/04/2020 17:09

Merci Chantal pour ces superbes citations. Bisous confinés.