Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

Les Branquignols.

 

Confinement et paracétamol, telle sont les seules réponses qu'à ce jour notre pays est en mesure d 'apporter à la pandémie qui nous frappe.

Pas de vaccin, pas de traitement. Ce virus étant jusqu'à il y a peu, inconnu, rien d'étonnant. Certes, sauf que les laboratoires qui seraient actuellement les plus avancés dans la recherche d'un traitement sont en Chine, aux Etats-Unis et en Allemagne. Et en France ?

On nous a seriné depuis des années que nous possédons la meilleure recherche, la meilleure médecine et le meilleur système de sécurité sociale au monde. Il semble toutefois que la recherche fondamentale ait été quelque peu oubliée dans le décompte.

Pour le reste, voici plusieurs semaines que dans le milieu hospitalier et plus généralement chez les soignants, on manque cruellement de masques et de gants. La réponse en « haut lieu » est invariablement la même, « ils arrivent ». Mais quelle route ont-ils donc empruntée pour tarder autant !

Et ne parlons pas du simple quidam. Dans la commune où je suis confiné, très peu de ceux qui se hasardent dans les rues,  sont protégés par un masque. N'allez surtout pas demander à la pharmacie s'ils peuvent vous en fournir. La réponse est invariablement la même, « nous n'en avons pas suffisamment pour les soignants, impossible de vous satisfaire ».

Je ne sais si les personnes de ma génération, les plus de 70 ans (en ce qui me concerne j'en ferai 74 en fin d'année) appartenons à la catégorie des sujets à risques. Mais dans la France du XXIème siècle, il n'est pas admissible que nous soyons contraints d'aller faire nos courses pour acquérir les produits de base, sans aucune protection.

Certains évoquent déjà des dépôts de plainte pour mise en danger de la vie d'autrui. D'autres, comme le Docteur Hamon, Président de la Fédération des Médecins de France, généraliste à Clamart et infesté par le Covid-19, ont affirmé que l'épidémie passée, il y aurait des « comptes à rendre ». Et de demander la mise en place « d'une commission d'enquête » pour savoir comment « on a pu laisser la France sans protection ».

Dans un entretien accordé au journal Le Monde publié ce jour, le Professeur Delfraissy président du Comité consultatif national d'éthique et qui préside actuellement le conseil scientifique sur le Covid-19 mis en place par le ministre de la santé, ne fait pas dans la langue de bois.

Elargir les tests ? Il répond : « Nous ne possédons pas les capacités de tester à la même échelle que la Corée du Sud. En France, 8 000 tests sont réalisés chaque jour ».

Rapportez ce chiffre aux 67 millions de français (sans parler des personnes de nationalité étrangère présentes sur notre territoire), il faudrait 23 ans pour dépister une seule fois l'ensemble de la population !

Le docteur Delfraissy parvient à un constat sans appel : « Notre message majeur est que le confinement, dans l'état actuel des ressources, est la seule façon de casser la courbe de l'épidémie... Ce n'est pas la meilleure des solutions mais c'est la moins mauvaise ».

Certes, il eut été préférable que les lits de réa. soient en nombre suffisants, que l'on puisse permettre à l'ensemble de la population de pouvoir se protéger par des masques et des gants en quantité suffisante, que l'on ait la possibilité comme en Allemagne de tester la population et  que... le système de santé français dont on sentait depuis des mois qu'il avait atteint les limites du supportable, ne soit pas dans un tel état de délabrement. Ce que nous ne pouvons, aujourd'hui, que déplorer.

Les dizaines voire les centaines de milliers de morts qui pourraient résulter en France, de cette pandémie, puissent-ils, pour longtemps, hanter les consciences de ceux de nos dirigeants responsables de cette situation.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
" Nous sommes en guerre " a clamé Jupiter du haut de l'olympe !
Une guerre sans armes , sans matériel de défense , dans un désordre assourdissant !
Une guerre aveugle et j'oserais dire aveuglée par ces polémiques stériles et inaudibles tant elles sont indécentes .
Alors, foin de grandes envolées lyriques , Julien l'a très bien exprimé : qu'avons nous à perdre face à cette hécatombe ? S'il y a un embryon d'espoir , s'il y a un traitement possible , il sera bien temps après d'établir les sacro-saintes statistiques...Nous n'avons rien à perdre , à part peut-être la vie...
Répondre
J
Mon cher Nemo. Je vous savais fin analyste, je vous découvre prophète. Rassurez-vous, pas sur les bûchers en préparation (il risque d'y avoir bousculades) mais sur les files indiennes. En réalité, vous aviez anticipé la mise en confinement total des 1 milliard 300 millions d'indiens. Reste à savoir si, se présentant à Marseille pour recevoir les soins du Professeur Didier Raoult, ils respecteront ou pas la distance de 1 mètre de séparation. Mais, peut-être avez-vous la réponse ?
Répondre
J
Et les tests qui font cruellement défaut ? Au point que l'on nous a expliqué que le faire ou pas n'avait pas une grande importance... Affirmation sur laquelle les autorités sont entrain de revenir. La multiplication des tests en Allemagne qui disposait de stocks en quantité suffisante, lui a permis de contenir jusque là la pandémie. Au point d'accueillir dans ses hopitaux des malades venus de chez nous.
Répondre
N
Je suis ravi d'apprendre que l'Allemagne disposait de stock de tests d'un virus inconnu et d'une maladie inconnue mais il est vrai que je ne suis pas scientifique comme les il n'y a qu'à et les faut qu'on qui eux savent donc on peut se préparer à tester une maladie qu'on ne connaît pas
'Les Drive tests sont d'une efficacité très relative selon les gens sérieux et seul un scanner des poumons est vraiment fiable
Quant au charlatan de Marseille qui fait attendre les gens en file indienne sans distance de sécurité et leur délivre un médicament précieux pour d'autres pathologies et aux effets indésirables nombreux il pourra peut être se targuer de les avoir guéris du covid mais ils risquent de mourir d'un infarctus
Bien sur les cours spéciales et les bûchers se préparent pour juger tous ceux qui sont au charbon
Mais dans ce concert de critiques , une satisfaction , le silence de Mme Obono et la modération de M' Mélenchon , il y a encore de l'espoir ....
N
Le stock d'Etat de masques n'est pas destiné ni à fournir les hôpitaux qui ont un budget propre et une direction qui doit anticiper ni encore moins les médecins qui sont des professions libérales et doivent à leurs frais avoir le matériel nécessaire à l'exercice de leur profession. Or certains comme le syndicaliste Hamon exigent que l'Etat les fournissent gratuitement.
Dernièrement avant cette épidémie un médecin m'a marqué dans l'ordonnance outre les médicaments les gants qu'îl a utilisés et qui évidemment ne m'ont pas été remboursés et qu'il n'a pas déduits de ses chers honoraires.
Il ne faut pas tout demander a l'Etat , c'est à dire aux contribuables
Les stocks d'Etat sont la pour pallier une crise d'approvisionnement mais pas l'incurie des professionnels de santé
De même les stocks stratégiques de carburant sont destinés à l'armée et aux services d'Etat et non aux particuliers ou à des professionnels impactes par une grève
Les branquignols ne sont pas ceux qu'on croit ni ceux qui crient le plus fort
Répondre
J
Et cette île, perdue dans les Caraïbes, tant décriée, tant vilipendée, si malmenée, si controversée, à l'agonie, ne maîtrisant rien de son économie, mise sous l'emprise du blocus USA, profanée par des dires haineux, vengeurs, assassins, CUBA, grande, limpide, humaine, fraternelle, internationale, envoie ses docteurs pour sauver le monde, sauver des milliers de personnes certainement !
Répondre