Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

Après la démocratie, la « démocrature » ? 1ère partie

 

Si l'on connait la définition de la démocratie , la démocrature est tout simplement la contraction en un seul mot, de démocratie et dictature.

Concernant la première, elle tire son origine du grec ancien démocratia (combinaison de dêmos- ensemble de citoyens et kratos – pouvoir).

La démocratie désigne un régime politique dans lequel les citoyens ont le pouvoir.

Abraham Lincoln, Président des Etats-Unis de 1860 à 1865, a défini la démocratie comme étant « le gouvernement  du peuple, par le peuple, pour le peuple ».

Les pays d'Europe occidentale appartiennent à cette catégorie. Certains sont organisés sous la forme d'une République (la France, l'Italie, l'Allemagne....) alors que d'autres ont à leur tête une monarchie parlementaire (l'Espagne, l'Angleterre, les Pays-Bas....).

D'autres régimes peuvent être désignés sous le vocable de démocratie, alors qu'ils en sont très éloignés.

Ainsi, jusqu'à la chute de l'URSS, les pays d'Europe de l'Est étaient qualifiés de « démocraties populaires ». La suite a montré qu'elles n'étaient ni l'une ni l'autre.

Le Japon, pays démocratique de l'Asie de l'Est, a à sa tête, l'Empereur Akihito. Dans cette monarchie constitutionnelle, le pouvoir politique est exercé par le Premier Ministre Shinzo Abe.

A l'opposé des démocraties, on trouve les régimes dictatoriaux.

L'origine de la dictature remonte à la Rome Antique. La dictature était un état de la République romaine où un magistrat (le dictateur) se voyait confier de manière temporaire et légale, les pleins pouvoirs en cas de troubles graves.

Les élus d'un régime dictatorial ne se sont pas soumis à des élections libres et il n'existe pas de contre-pouvoirs.

L'exemple presque caricatural d'une dictature est la République Populaire Démocratique de Corée qui a à sa tête Kim Jong un.

La République Populaire de Chine de Xi Jinping représente un autre exemple de dictature..

La Russie du nouveau tsar Vladimir Poutine peut également être classée dans cette catégorie.

Nombre de pays africains ont aussi à leur tête des régimes dictatoriaux. Il en est ainsi du plus grand pays francophone d'Afrique, la République Démocratique du Congo. Elle a comme Président Joseph Kabila qui a prêté serment le 6 Décembre 2006.

De graves atteintes aux Droits de l'Homme ont été commises depuis son accession au pouvoir.

La Constitution prévoit qu'il ne peut accomplir que deux mandats, chacun d'une durée de 5 ans. Monsieur Kabila aurait dû cesser ses fonctions le 6 Décembre 2016 au plus tard. Depuis, il se maintient au pouvoir sous différents prétextes. Les élections devraient, en principe, avoir lieu au premier trimestre 2019.....

L'Amérique latine a connu dans les années 70 différents régimes dictatoriaux (on indiquera pour mémoire, l'Argentine, le Brésil, le Chili, l'Uruguay, la liste n'est pas exhaustive).

Depuis, ces pays sont revenus à un fonctionnement démocratique, même si leur mode d'exercice est loin d'être parfait.

Par contre, le régime en place au Vénézuela peut être qualifié de dictature. Monsieur Maduro qui vient d'être réélu Président de la République est arrivé au pouvoir à la suite du décès d'Hugo Chavez survenu le 5 mars 2013. S'il a été élu aux présidentielles qui ont suivi, il a depuis bâillonné toute forme d'opposition. Ainsi, après la large victoire de l'opposition aux législatives de décembre 2015, il a transféré les pouvoirs du Parlement entre les mains d'une Assemblée Constituante entièrement contrôlée par le régime. Enfin, lors des dernières présidentielles du 20 Mai 2018, les principaux partis d'opposition n'ont pu présenter de candidats, ce qui a permis à Monsieur Maduro de l'emporter avec 67,8 % des voix et une participation d'à peine 46 %.

Les démocratures ou « dictocraties », sous des atours de démocratie, fonctionnent en fait, comme une dictature. Certes, dans les pays où un tel régime est en place, une Constitution existe, des élections ont lieu. Toutefois, leurs institutions sont manipulées par les élites en place, souvent en collusion avec les médias qu'elles contrôlent.

L'évolution de nombreux pays jusqu'à présent démocratiques vers des démocratures, invite à s'interroger sur la fin d'un cycle dont on peut considérer qu'il a débuté au lendemain de la deuxième guerre mondiale.

A ce moment-là, l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste ont cédé la place à d'autres régimes : L'Allemagne nazie, vaincue, a été occupée par les Alliés. Elle a été divisée de même que sa capitale Berlin, en 4 secteurs (Etats-Unis, Royaume-Uni, Union Soviétique, France).

Avec l'apparition de la Guerre Froide qui a suivi de peu la signature de l'armistice, l'Allemagne a été divisée en deux parties :

La République Démocratique Allemande ayant pour capitale Berlin-Est, occupée par les troupes soviétiques et qui appartiendra au camp socialiste jusqu'à la réunification des deux Allemagnes intervenue le 3 Octobre 1990, conséquence de la chute du mur de Berlin (9 Novembre 1989).

La République Fédérale Allemande, résultat de la réunion des 3 autres secteurs et qui fit partie du camp occidental. Elle eut pour capitale Bonn.

Dans l'Allemagne réunifiée, première puissance économique de l'Union Européenne, les dernières élections législatives ont eu lieu le 24 Septembre 2017. Jouant sur la crise migratoire de 2015, le parti d'extrême droite "l'Alternative pour l'Allemagne" a fait pour la première fois son entrée au Bundestag avec 94 sièges.

En Italie, Benito Mussolini avait été porté au pouvoir en 1922. En 1924, le parti fasciste dont il avait pris la tête, remportait les élections législatives. Son alliance avec l'Allemagne nazie, provoquera l'entrée dans la Seconde Guerre Mondiale de l'Italie qui rejoint ainsi les puissances de l'Axe. Ces puissances vaincues, Mussolini est exécuté puis pendu le 28 avril 1945. Le 2 juin 1946, un référendum met fin à la monarchie et la République Italienne est proclamée. L'Italie sera un des membres fondateurs de l'Europe. Toutefois, les élections générales du 4 mars 2018 seront remportées par deux formations : "La Liga" (ex Ligue du Nord, un parti d'extrême droite xénophobe et eurosceptique) et le "Mouvement 5 Etoiles" (formation populiste également marquée par une forte hostilité à l'Union Européenne). Ces deux formations ont constitué un gouvernement le 1er Juin dernier dont le chef est Giuseppe Conte.

Plus à l'est, au milieu des années 2000, l'Europe a accueilli de nouveaux membres issus des anciennes « démocraties populaires ». Quatre de ces pays qui composent le groupe de Visegràd (Pologne, Hongrie, République Tchèque, Slovaquie), se caractérisent, depuis la crise migratoire, par leur volonté de ne pas accueillir de migrants sur leurs territoires, ainsi que par leur refus des quotas mis en place au niveau de l'Europe. La Hongrie avec son Premier Ministre Viktor Horban s'affirme de plus en plus comme populiste et refuse de se soumettre aux règles fixées dans le cadre européen.

Il en est de même de la Pologne dirigée de facto par Jaroslaw Kaczynski. Ce tenant de « l'ordre moral » a impulsé une réforme judiciaire qui lui a attiré les foudres de l'Union Européenne. Celle-ci a lancé une procédure de sanctions contre cet Etat.

A suivre ....

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article