Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

Une lueur d'espoir dans un épais brouillard.

 

Ce matin, avec l'objectivité qui le caractérise, Mathieu de Taillac, correspondant de radio France à Madrid, présentait Quim Torra, candidat indépendantiste à la présidence de la Generalitat, comme « la marionnette » de Carles Puigdemont.

N'en déplaise à Monsieur de Taillac, en ce Lundi 14 Mai, la lueur d'espoir nous vient donc de Barcelona.

Depuis le 27 Octobre dernier, c'est-à-dire consécutivement à la déclaration d'indépendance, le chef du gouvernement espagnol avait destitué le gouvernement catalan présidé par Carles Puigdemont et placé la Catalogne sous la tutelle du pouvoir central.

Nombre de dirigeants indépendantistes sont incarcérés depuis plus de 6 mois, d'autres dont le Président ont été contraints à l'exil dans différents pays d'Europe.

Dans un contexte particulièrement difficile marqué notamment par la répression brutale lors du référendum d'indépendance du 1er Octobre, les formations indépendantistes (Junts per Catalunya, Esquerra Republicana et la CUP) sont sorties victorieuses du scrutin organisé par le gouvernement Rajoy le 21 Décembre dernier.

Le chef du gouvernement espagnol pensait à cette occasion, se débarrasser du « problème catalan ». La justice espagnole, aux ordres du gouvernement, n'aurait plus qu'à terminer la besogne.

Hélas, ces prévisions se sont heurtées à l'expression majoritaire du peuple catalan.

L'élection ce jour par le Parlement catalan de Quim Torra en qualité de Président de la Generalitat constitue l'aboutissement de ce processus ainsi qu'un véritable pied de nez aux autorités madrilènes.

Le journal Le Monde qui depuis le début de la crise catalane s'est rangé aux cotés de Rajoy, ne s'y est pas trompé. Sa correspondante à Madrid, Sandrine Morel, présente le nouveau Président comme un personnage « multipliant les commentaires anti-espagnols traduisant une conception ethnique du catalanisme.... affichant un mépris de ceux qui parlent castillan dans la région ».

Les donneurs de leçons sont de la revue.

Vous avez dit objectivité ? ...Bizarre... comme c'est bizarre !

Je n'ai pas la connaissance exhaustive que cette journaliste paraît avoir (ou paraît se donner) pour ce qui concerne la biographie du nouveau Président.

Il faudra simplement s'habituer à ce que ce nouvel élu qui se déclare partisan de « la République  Catalane » mette ses actes en accord avec ses engagements.

Peut-être, en France, n'avons nous pas cette culture.

Ce même Lundi, jour de l'installation par les États-Unis de leur ambassade israélienne à Jérusalem, on compte par dizaines le nombre de manifestants tués dans la bande de Gaza.

Plus près de chez nous on annonce l'accord conclu en Italie entre le Mouvement Cinq Étoiles du populiste Beppe Grillo et la Ligue, parti d'extrême droite, pour gouverner le pays consécutivement aux dernières législatives.

On rajoutera que l'europhobie et le rejet des institutions européennes paraissent être le seul point d'accord des deux formations.

Comme le chantait Ray Ventura voici quelques lustres, « mais à part ça tout va très bien !!!».

Dans un paysage bien sombre, en ce Lundi 14 Mai, n'en déplaise à Madame Morel et à Monsieur de Taillac, le rayon de soleil nous est venu de Catalogne et de sa capitale Barcelona.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Rassurez-vous mon cher Nemo, la rectification avait été faite. Je n'aurais d'ailleurs pas le coeur de vous imputer cette faute de frappe.
Répondre
N
Puigdemont est un enfant de chœur par rapport à Torra et non de cœur mais vous aviez rectifié
Il manquait le h qui change tout
Répondre
N
Il faut une bonne dose d'espoir et d'optimisme pour se réjouir de l'élection de Tora. A côté duquel Puigdemont est un enfant de cœur
Le Monde ne fait que relater la réalité comme le savent ses lecteurs assidus
Tora est un xénophobe, il a tenu des propos antiespagnols ignobles que l'on ne tolérerait en France d'aucun président de
région ni d'ailleurs de personne
Ils les a reconnus
SOS racisme Espagne s'en est alarmée
Voilà où est descendue la Catalogne
Répondre
G
Rayon de soleil ! certes, mais de lourds nuages pèsent sur nous comme un voile sombre.
Répondre