Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

L'Alliance pour les Libertés en Catalogne a vu le jour hier à Perpignan.

 

Nous étions 155 signataires (un chiffre qui renvoie à l'article de la Constitution invoqué par Madrid pour placer sous tutelle la Generalitat de Catalunya) de l'appel à la création de l'association.

Le lieu de réunion était le cinéma Castillet-Movida à Perpignan ce Mercredi 2 Mai.

Un spectre très large idéologiquement allant des responsables communistes du département à des élus de la formation Les Républicains.

On retrouvait également cette diversité  dans l'engagement de chacun des participants :         Des élus départementaux dont la Présidente du Conseil Départemental ainsi que l'ancien sénateur et ancien maire de Perpignan.  Mais aussi des militants pour l'indépendance de la Catalogne.  Enfin (et surtout) de nombreux citoyens épris de liberté, choqués par le fait que depuis maintenant 6 mois, des dirigeants puissent être emprisonnés pour le seul motif d'avoir rendu possible l'expression du peuple de Catalogne lors du référendum du 1er Octobre dernier.

Renée Soum qui nous accueillait, précisait que l'idée de créer en Catalogne-nord une association en solidarité avec nos frères du sud, lui était venue récemment « à 4 heures du matin ». Il n'en fallait pas d'avantage pour que le contact soit établi entre les initiateurs et l'assistance fournie.

Pere Manzanares, Président de l'association, rappelait en introduction au débat, que l'on avait lors du scrutin du 1er Octobre, dénombré 844 blessés parmi les personnes qui avaient tout simplement voulu se rendre dans leur bureau de vote.

Outre les dirigeants actuellement emprisonnés à Madrid, 7 autres, promis au même sort, parmi lesquels le Président Carles Puigdemont, ont choisi de s'exiler dans différents pays d'Europe,

Le faire-part de naissance de l'Alliance pour les Libertés en Catalogne rappelle :

« En qualifiant de terroristes les actes les plus banaux de la vie démocratique d'une nation, en emprisonnant des personnes au motif qu'elles auraient participé à l'organisation pacifique de l'expression populaire,... le pouvoir espagnol bafoue les règles les plus élémentaires de la vie sociale ».

J'ajouterai que, contrairement à d'autres démocraties européennes, ce qui caractérise en Espagne le fonctionnement des institutions, est la sujétion qui existe entre le pouvoir judiciaire et le pouvoir politique à savoir le gouvernement, héritage de la période franquiste...

Désormais, que l'on soit ou pas favorable à l'indépendance de la Catalogne, que l'on vive en Catalogne-Nord, à Paris, Bordeaux ou à Strasbourg, chacun d'entre nous, inquiet de la situation que vivent nos amis du Sud, soucieux du rétablissement des libertés démocratiques et du respect de l'expression populaire, peut rejoindre l'association Alliance pour les Libertés en Catalogne dans le cadre d'une adhésion individuelle ou groupée.

En ce qui me concerne, j'ai déjà eu l'occasion d'indiquer que si je suis partisan de l'auto-détermination dont devraient pouvoir bénéficier les catalans, je ne pense pas qu'en réunissant 48 % des votes lors du scrutin du 21 Décembre dernier, l'on puisse proclamer l'indépendance.

Je le répète, à mes yeux les formations indépendantistes qui sont majoritaires en sièges au Parlement de Catalogne, ont vocation à gouverner, pas à déclarer l'indépendance.

Pour l'heure, il y a urgence à désigner un ou une (ce qui serait actuellement en discussion...) Président (e) afin de mettre un terme à la tutelle madrilène.

Lors du message que nous a adressé hier de Berlin Carles Puigdemont, le Président en exil formulait l'espoir de pouvoir venir rapidement, nous remercier du soutien apporté.

J'ai alors pensé à ce beau poème de Paul Eluard :

« Et par le pouvoir d'un mot

Je recommence ma vie

Je suis né pour te connaître

Pour te nommer LIBERTE ».

Pour adhérer, s'inscrire auprès de l'Alliance : a.l.catalogne@gmail.com (le montant de la cotisation annuelle a été fixé à 10 €).

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
s'il y avait une seule raison de ne pas adhérer à cette association , c'est d'y voir des communistes qui ont dans le passé mais les Français ont la mémoire courte même en Catalogne nord , approuvé toutes les invasions soviétiques en Tchécoslovaquie , en Hongrie et récemment de la Russie en Géorgie et en Ukraine . voilà de vrais défenseurs du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes , il y a même parmi eux un condamné de droit commun qui donne des leçons de morale politique
Quant à l'indépendance de la Justice espagnole , elle est totale , c'est une erreur grossière de prétendre le contraire .
Mme Soum devrait se souvenir de la collaboration de Mitterand avec le pouvoir espagnol dans la lutte contre le terrorisme basque et du soutien de Zapatero aux GAL
Aujourd'hui les basques de l'ETA ont la sagesse de déposer les armes , sagesse qui ne semble pas la principale qualité de Carles Puigdemont
Répondre