Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

Une Divine Surprise !

 

Le journal Le Monde des 11 et 12 Mars, nous informe que le magistrat du Tribunal Suprême espagnol à refusé à Jordi Sanchez détenu depuis le 16 Octobre dernier, sa remise en liberté ou une permission de sortie pour pouvoir être présent le Lundi 12 Mars lors de la session du Parlement Catalan qui devait le désigner en qualité de Président de la Generalitat.

Rappelons que Jordi Sanchez poursuivi pour "sédition ", a été désigné pour lui succéder, par le précédent Président, Carles Puigdemont, lors du renoncement de ce dernier.

Dès lors quelle issue à la crise qui secoue la Catalogne depuis Octobre dernier alors que depuis, elle a été placée sous tutelle du gouvernement espagnol ?

Pour ma part, à l'évidence, il est urgent qu'elle sorte de cette situation par la constitution d'un gouvernement composé par les 3 formations indépendantistes qui, rappelons le, gouvernaient ensemble jusqu'à la proclamation de l'indépendance.

Ces trois formations ont obtenu lors du scrutin du 21 Décembre, la majorité en sièges du Parlement Catalan mais n'ont réuni qu'un peu moins de 48 % des suffrages exprimés.

Ceci, à mes yeux, les rend légitimes pour gouverner mais non pour proclamer l'indépendance de la Catalogne.

Sans nouveau délai, Junts per Catalunya, la gauche républicaine (ERC) et la formation anticapitaliste (CUP), doivent parvenir à s'accorder sur un Président qui ne peut être ni le précédent, ni l'un des dirigeants actuellement en détention.

Ce qui paraît clair et réalisable pour les uns, est apparemment d'une singulière complexité pour les autres.

A tel point que l'on en vient à se demander si au-delà des divergences sur le choix du Président et la composition d'un gouvernement reflétant la pluralité des formations majoritaires, le principal écueil ne réside pas dans la mise au point d'objectifs communs, d'un programme pouvant les rassembler.

En France, la constitution d'un gouvernement rassemblant la formation d'Olivier Besancenot, du Parti Socialiste et de la République En Marche, relèverait de la quadrature du cercle.

En Catalogne, hormis leur souhait commun de rompre avec l'Espagne, rassembler dans un même gouvernement la droite d'affaires qui se retrouve dans Junts, héritière de Jordi Pujol et d'Artur Mas, et une formation d'extrême gauche, la CUP, présente une difficulté tout aussi grande.

Qui aurait eu l'idée, dans les années 60, de réunir dans le même gouvernement, Carrero Blanco, Premier Ministre de Franco et Santiago Carrillo Secrétaire Général du Parti Communiste Espagnol ?

On m'objectera avec raison que ni le contexte ni les enjeux ne sont comparables.

Certes, mais tout de même....

Les dirigeants des 3 formations indépendantistes, connaissaient, et pour cause, cette réalité avant de se soumettre aux suffrages des électeurs le 21 Décembre dernier.

Depuis ce scrutin qui leur a permis de conserver la majorité des sièges au Parlement Catalan, les 3 formations sont seules responsables du maintien de la tutelle de Madrid et de ses prolongations dans les semaines ou mois à venir .

On ne peut dénoncer cette mainmise du pouvoir central, souligner les difficultés que cette situation crée pour la Catalogne et, dans le même temps, ne rien faire pour en sortir.

Il fut un temps où la Catalogne revendiquant la qualité de nation, proclamait avec raison :

«Un poble, una llengua, una història, una nació ».

Il est grand temps que la nation catalane assume les responsabilités qui lui ont été confiées, dans le cadre des institutions actuelles et des rapports de force validés par les urnes le 21 décembre, seul élément de mesure en démocratie,

                                           Je dirais même, il est plus que temps !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
le choc des EGO !!!
Répondre
J
C'est tout à fait ça. Mais avoir exposé des millions de catalans le 1er Octobre dernier aux brutalités de la Guardia Civil pour en arriver là ! A bientôt.