Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

Le fantôme de Franco

 

Le crime fut commis à Granada.

Le 19 Août 1936 Federico Garcia Lorca poète, progressiste, homosexuel, tomba sous les balles franquistes.

En Mars 1974, l'anarchiste catalan Salvador Puig Antich fut garrotté à la prison Modelo de Barcelona.

Nous fûmes quelques dizaines à manifester à Paris notre indignation.

Un peu plus d'un an après, le 20 Novembre 1975, Franco s'éteignait dans son lit (s'ha acabat el gran merdós).

La transition se déroula de manière pacifique, grâce notamment, à la lucidité du Roi Juan Carlos et du Parti Communiste Espagnol dirigé par Santiago Carrillo.

Dès lors, on considéra que l'Espagne en avait terminé avec ses vieux démons et que, comme le chanta Jacques Brel, Franco était « tout à fait mort ».

Désormais, ce pays auquel, de toujours, j'ai été viscéralement attaché, était prêt à rejoindre notre Europe qui s'était construite sur les valeurs de la Démocratie.

L'Espagne en tira très vite le plus grand bénéfice. Il suffit de la traverser de Figuères à Cadix, pour s'en convaincre.

Plus de 40 ans se sont écoulés et l'ombre de Franco surgit à nouveau.

Certes, on n'exécute plus dans les prisons madrilènes mais on n'hésite pas à y incarcérer à tour de bras toute forme de contestation venant de Catalogne.

Le pouvoir judiciaire aux ordres du pouvoir politique accomplit les basses besognes que Rajoy et son gouvernement attendent de lui.

A tel point, que l'on peut se demander si l'Espagne d'aujourd'hui, ne rejoint pas, en Europe, le camp des parias avantageusement occupé par la Pologne de Kaczynski et la Hongrie d'Horban.

Ce Vendredi, l'emprisonnement de 5 dirigeants indépendantistes catalans, vient s'ajouter aux 4 dirigeants déjà détenus depuis Octobre dernier.

Parmi les 5 emprisonnés figure Jordi Turull qui, lors de la séance du Parlement Catalan prévue ce samedi, devait être investi à la Présidence de la Generalitat et constituer le gouvernement qui succéderait à la tutelle de Madrid mise en place en Octobre dernier.

De là à imaginer que ces nouvelles incarcérations sont destinées à empêcher le Parlement Catalan de désigner pour Président du gouvernement le candidat issu des formations indépendantistes qui ont remporté le scrutin du 21 Décembre......

Tout le contraire de la Démocratie !

Faut-il se taire devant l'injuste répression ?

           « Se taire et brûler de l'intérieur

            est la pire des punitions qu'on puisse s'infliger »

Federico Garcia-Lorca (Bodas de Sangre).

Aujourd'hui, j'ai mal à l'Espagne.

           « Aujourd'hui tremble en mon cœur un vague frisson d'étoiles

             Et toutes les roses sont aussi blanches que ma peine ».

Federico Garcia-Lorca (Cancion Otoñal)

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article