Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

Erdogan le libérateur !!!

 

La nouvelle est tombée pendant ce week-end, le drapeau turc flotte désormais sur la ville d'Afrin.

S'agit-il d'une ville turque ?

Pas du tout, Afrin est située au nord-ouest de la Syrie.

Voici un peu plus de 7 semaines, Erdogan s'est mis en tête de chasser les kurdes de la région. Ses forces armées et leurs supplétifs syriens, pour la plupart des groupes salafistes, sont entrés en Syrie bombardant la région.

Erdogan n'entend pas s'arrêter en si bon chemin, puisqu'il a décidé de poursuivre son offensive.

Dans une interview publiée dans le journal Le Monde du 13 Mars, l'ancien Président de la République François Hollande est sorti de son silence et déclare : « … je n'oublie pas ce que les kurdes ont pu faire en un moment extrêmement difficile pour permettre à la coalition de chasser Daech de Rakka et au-delà ».

On se souvient en effet de la lutte héroïque menée par les kurdes lorsque l'Etat Islamique tenta de s'emparer de Kobané.

Nous n'avons pas oublié d'avantage, la bataille de Rakka capitale de l'EI.

Les troupes kurdes qui, au sol, appuyées par l'aviation américaine, avançaient de quartier en quartier, de maison en maison, au prix de sacrifices humains considérables, jusqu'à la chute de la ville entièrement dévastée.

C'était il y a quelques semaines à peine....

L'ancien Président poursuit ainsi : « Il n'est pas possible de célébrer la libération d'une partie de la Syrie et de laisser mourir des populations entières dont on sait qu'elles ont joué un rôle déterminant pour arriver à ce résultat ».

Et pourtant, le massacre des kurdes, combattants et populations civiles, par les armées turques et leurs alliés, se déroule dans l'indifférence totale des nations occidentales.

Des Etats-Unis alliés hier des kurdes, au pays européens, on a décidé d'adopter la politique de l'autruche.

Certainement le prix à payer dans la mesure où la Turquie est membre influente de l'OTAN laquelle possède des bases militaires sur son territoire.

De même, concernant l'Europe, on est en dette avec la Turquie qui a accepté de traiter en nos lieu et place une partie importante de l'immigration vers nos territoires

Erdogan ne peut accepter, comme le souligne Le Monde, à la frontière de la Turquie, la présence d'un mouvement kurde , lequel « se veut porteur d'un modèle politique original fondé sur une forme d'autogestion, la promotion de l'égalité entre hommes et femmes et la coexistence entre les diverses communautés confessionnelles et ethniques de la région ».

Toutes choses inacceptables pour le chef de l'Etat turc craignant que les idées de progrès et d'égalité viennent contaminer la population.....

Cette inaction du monde occidental pourrait dans un bref avenir nous coûter très cher.

Et l'ancien Président de s'interroger : « Quel est cet allié (dans l'OTAN) à qui certains vendent des armes et qui utilise ses avions pour frapper des populations civiles ? Quel est cet allié turc qui frappe nos propres alliés avec le soutien au sol de groupes djihadistes ? Sachant que des porosités existent entre ces groupes et des entités terroristes. »

Ses interrogations se sont malheureusement heurtées à un silence assourdissant.

Pour Caroline Fourest, dans Marianne du 16 au 22 Mars, les interrogations ont laissé place aux certitudes : « La brutalité fanatique qui n'en finit plus de consumer la Syrie nous concerne tous. Les sicaires du calife Erdogan qui chassent nos alliés kurdes, nous menaceront demain. ».

Je vous souhaite bien le bonjour.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article