Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

3 octobre 2017 Après le référendum en Catalogne Sud

3 octobre 2017


 

Après le Referendum en Catalogne Sud :


 

Ainsi, il aura fallu attendre ce 3 Octobre pour apprendre que le Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme se déclare "troublé" par les violences qui ont émaillé le déroulement du scrutin de Dimanche en Catalogne et appelle à l'ouverture d'une enquête impartiale.
On aurait aimé que l'Union Européenne, par la voix de ses représentants, que la France, par la voix de son Président, manifestent leur émotion devant le déferlement de cette violence et rappellent à Monsieur Rajoy que le pays qu'il a la charge de diriger se doit, de par ses engagements, de respecter les règles de la Démocratie, règles que, Dimanche, il a allègrement foulé aux pieds.
Malheureusement, tant du coté de l'Europe que de notre pays, ce fut un silence assourdissant, notre Président a même cru utile d'apporter un soutien sans nuance au Président du gouvernement espagnol !
La Hongrie, la Pologne, la Turquie d'Erdogan bénéficient de la part de nos représentants, d'une sollicitude dont sont privés les 800 catalans blessés de l'autre coté des Pyrénées.


Et que dire de l'attitude, pour l'essentiel, de la presse française ! 
Lecteur assidu depuis plus de 50 ans du quotidien Le Monde, j'avais adressé le 9 Septembre une contribution dans laquelle je soutenais que la démocratie sortirait gagnante de la tenue d'un scrutin dont le bon déroulement serait parfaitement garanti. Paraphrasant Jacques Brel dans Knokke-le-Zout Tango, je concluais en disant que nous pourrions alors convenir que "Franco est tout à fait mort".
Les évènements de Dimanche démontrent que nous en sommes loin et que "la bête immonde" sommeille encore dans l'esprit de ceux qui, peut-on l'espérer, auront un jour à répondre de leurs actes devant la Justice Internationale.


 


 

3 octobre 2017

Jean-José COLOMÈS

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article