Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes réactions à l'actualité politique intérieure et internationale, sociétale, sociale .... .... Avec légèreté, chaque fois que je le peux ! Je fais mienne la formule de Philippe Meyer (Mammifère omnivore) "Nous vivons une époque moderne !"

17/11/2017 Des preuves !

Des preuves !

 

Sous le titre « L'ombre de la Russie sur le référendum catalan », Le Monde du 17 Novembre nous révèle les raisons du succès obtenu par le OUI (plus de 90 % des suffrages exprimés), lors du scrutin du 1er Octobre dernier.

Ces raisons, il faudrait aller les chercher à Caracas et à Moscou.

En effet, selon Le Monde qui rend compte d'une réunion des ministres espagnols de la défense et des affaires étrangères, « des groupes basés en Russie auraient utilisé des réseaux sociaux pour mener une campagne de désinformation afin de soutenir le référendum organisé en Catalogne ».

 

Oui, oui, vous avez bien lu !

 

Ces deux ministres espagnols auraient affirmé, toujours selon le quotidien du soir, détenir « les preuves » de leurs propos.

 

Qu'ils les produisent !!

 

Cerise sur le gâteau, selon le ministre des affaires étrangères espagnol, des « faux comptes  sur les réseaux sociaux » auraient été créés, « destinés à plaider pour la cause indépendantiste », la moitié de ces comptes en Russie et environ 30 % au Vénézuela !!!

Ainsi, sans rire, le lecteur est informé de l'aide apportée par Nicolas Maduro et Vladimir Poutine au mouvement indépendantiste catalan !

Le premier est à la tête d'un Etat au bord de la faillite, le second est empêtré dans le soutien qu'il apporte au boucher de Damas. On peut supposer que ces deux-là ont d'autres préoccupations et centres d'intérêts.

Il n'empêche que pour discréditer la cause des catalans qui revendiquent le droit à l'autodétermination, le pouvoir de Madrid n'hésite pas à utiliser les ficelles les plus grossières.

Bien entendu, on affirme détenir les preuves mais l'on s'abstient d'apporter ne serait-ce que l'ombre d'un élément.

 

Cela a un nom : l'intoxication.

 

En matière de « désinformation » les deux ministres du gouvernement Rajoy savent de quoi ils parlent, agissant en orfèvres.

 

Aux moyens d'information en premier lieu, aux lecteurs aussi à ne pas tomber dans le panneau

 

 

Jean-José Colomès

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article